ERCKARTSWILLER

Son blason : il s'agit des armes des Hohenlohe-Bartenstein, anciens seigneurs du village.

Maison à Schopp de 1818 :

 

Pierre et bois Rue Principale Il semble qu'à l'origine, les maisons ne sont construites que d'un côté de la rue principale du village. Plusieurs habitations de type lorrain ont été associées à un appentis en bois, le Schopp, élément caractéristique de la région de plateaux de l'Alsace Bossue, dont la tradition est introduite par les immigrants suisses.

Cette maison reprend la structure traditionnelle à trois travées - habitation, étable, grange - et quatre niveaux - cave, rez-de-chaussée, étage et grenier. Sous le Schopp, qui couvre l'accès à la grange et à l'étable, sont entreposés le bois de chauffage et les outils.

Eglise Protestante :

XIIIe Xve siècles Grès et Bois Rue de l'Eglise
Mentionnée pour la première fois en 1454, cette église s'élèverait, selon la tradition, à l'emplacement d'un ancien temple païen. Soumise au XVIIe siècle au simultaneum, elle est alors consacrée à sainte Apolonie, dont le culte attire les pèlerins souffrant de rages de dents. Elle comprend un chur gothique carré, marqué extérieurement par un socle et coiffé d'un clocheton. Au-dessus d'un niveau en pierre de taille, le pignon possède une structure en pans de bois, caractéristique des églises anciennes de la région.

Moulin :

Vers le XVIe siècle Grès Rue du Moulin
L'Alsace compte au XVIIIe siècle environ 1650 moulins, à farine pour la plupart. Cependant, ils sont en général d'usage mixte et produisent aussi de l'huile et du chanvre. L'existence du moulin d'Erckartswiller est attestée avant 1630. Possession des comtes de Linange, il est établi au bord du Mittelbach, rivière peu importante, et a vraisemblablement une activité irrégulière, dépendant du niveau de l'eau.
Comme beaucoup de moulins, il a souffert de l'industrialisation et cesse de fonctionner au début du XXe siècle.