Histoire

 

L'Alsace Bossue fut peuplée dès le Néolithique. Elle regroupe les communes autrefois intégrées aux anciens comtés de Sarrewerden et de La Petite Pierre et à la Seigneurie de Diemeringen et d'Asswiller. De nos jours de nombreux vestiges archéologiques et des châteaux sont encore visibles.

Ancienne terre d'Empire, c' est une des dernières régions à avoir été rattachée à la France en 1793. Pendant les périodes d'anciens régimes, elle vit s'installer des Hollandais, des Français, des Suisses, des Allemands et même des Autrichiens. Certains villages possèdent une église catholique, un temple protestant et une synagogue.

Cette région a su conserver un patrimoine exceptionnel, Bonnefontaine, une des plus riches stations néolithiques d'Alsace avec son château Empire, Mackwiller, qui possède un palais romain avec thermes et mausolée. On y a découvert un des plus grand sanctuaire du dieu Mithra du monde occidental. On peut également découvrir la "wasserburg" de Lorentzen ou le château renaissance de Diedendorf qui possède les plus belles peintures murales de l'est de la France. De nombreuses églises gothiques, baroques et néoclassiques, des architectures bourgeoises, des oriels, des villages préservés de l'urbanisme ont su garder tout leur cachet.

L'Alsace bossue est en effet une zone rurale avec de nombreux vergers, de belles forêts ombragées, des rivières poissonneuses. A l'aube du XXeme siècle, l'industrialisation des campagnes s'est caractérisée par l'implantation de manufactures. Les châpeaux de paille de Langenhagen, la Corderie Alsacienne Dommel, les couronnes de perles Karcher, les gazogènes Imbert ont été longtemps des fabrications de renommée mondiale. Le Musée régional de l'Alsace bossue à Sarre-Union permet de découvrir le patrimoine de toute une région.

 

 

Retour